Sylvain Gammacurta Hypnose
Rue de l'Oyat, 30800 Saint-Gilles

Sur RDV au 06 06 87 07 28
> Nous contacter

La force de nos bugs

Dans « La force de nos bugs » (2023) chez humenSciences, Sébastien Dieguez explore avec finesse et érudition les mécanismes derrière nos petites erreurs quotidiennes, comme les actes manqués, les lapsus, les oublis, les mots sur le bout de la langue, les quiproquos et autres gaffes… Ce livre offre une plongée captivante dans le fonctionnement de notre esprit, démontrant que ces « bugs » ne sont pas des indicateurs de pensées inavouables ou de dysfonctionnements graves, mais plutôt des manifestations normales et instructives de notre cerveau.

Sebastian Dieguez est docteur en neurosciences, enseignant à l’université de Fribourg et chroniqueur pour la revue Cerveau & Psycho.

La force de nos bugs

L’auteur commence par rassurer ses lecteurs : ces erreurs ne révèlent pas nécessairement des secrets honteux ou des désirs cachés. Contrairement aux interprétations freudiennes traditionnelles, il montre que nos lapsus et autres actes manqués détaillés tout au long de l’ouvrage, ne sont pas nécessairement des fenêtres sur un inconscient pervers et tourmenté. En démystifiant ces idées, Sebastian Dieguez propose une vision plus saine et plus scientifique de nos erreurs mentales.

“Les erreurs sont toutes là sur l’échiquier, elles n’attendent que d’être commises.” Xavier Tartakover, joueur d’échecs austro-hongrois.

Le livre est donc une critique rigoureuse de certaines thèses freudiennes. Le docteur en neurosciences démontre que les interprétations des erreurs mentales sont souvent exagérées et mal fondées. Plutôt que de voir des perversions cachées derrière chaque lapsus, il propose de comprendre ces erreurs comme des produits naturels des processus cognitifs complexes et parfois défaillants de notre cerveau.

Notre cerveau fonctionne par interprétations, affordances, raccourcis et bricolages neuronaux. Ces mécanismes, bien que souvent sources d’erreurs, sont essentiels à notre pensée et à notre adaptation au monde. Les bugs mentaux sont donc non seulement instructifs, en nous montrant comment notre esprit traite et organise l’information, mais aussi créatifs. Ils révèlent la capacité de notre cerveau à trouver des solutions rapides et ingénieuses, même si elles ne sont pas toujours parfaites.

Article relatif : Les-processus-inconscients

En terme évolutionniste, l’optimalité ne désigne pas la perfection, et doit plutôt se comprendre comme pas trop mal ou juste assez bien. L’être humain aurait pu être beaucoup mieux conçu, mais étant donné les contraintes dans lequel opère la sélection naturelle, un processus aveugle, indifférent et plutôt lent, le résultat peut-être qualifié d’optimal, ni plus ni moins, ça fait le job comme on dit.

En effet, selon l’expression du biologiste François Jacob, l’évolution se comporte davantage comme un bricoleur que comme un ingénieur. Et encore, un bricoleur contraint de faire uniquement avec ce qu’il a sous la main. L’évolution implique ainsi un bric-à-brac constant de réagencement de différentes pièces détachées censé remplir des fonctions particulièrement complexes. Le philosophe cognitiviste Andy Clark parle de « holisme gradualistes » : “avec le temps, des éléments disparates, jouant chacun à leur origine leur propre rôle dans leur coin, en viennent à être ajoutés les uns aux autres de sorte à former une nouvelle fonction. “ A. Clark “The kludge in the machine”, Mind et language, vol 2, 1987, p.277-300.

En découvrant comment notre cerveau génère et corrige ces erreurs, les lecteurs apprendront à apprécier la complexité et la beauté de notre cognition humaine. Plutôt que de voir les imperfections comme des défauts à éradiquer, l’auteur de “La force de nos bugs” nous invite à les considérer comme des aspects naturels et bénéfiques de notre esprit. Ces erreurs sont des opportunités d’apprentissage et des témoins de la créativité intrinsèque de notre pensée.

Finalement, ce livre fort intéressant est un appel à la bienveillance et à la compassion envers nous-mêmes. Dieguez nous encourage à cesser de nous blâmer pour nos imperfections et à célébrer la richesse et l’ingéniosité de notre esprit humain. En embrassant nos erreurs, nous pouvons mieux comprendre et apprécier la merveilleuse complexité de notre cerveau. Ce livre est une lecture essentielle pour quiconque souhaite comprendre les subtilités imparfaites de la pensée humaine et valoriser les petits bugs et imperfections qui font partie intégrante de notre quotidien.

La force de nos bugs, Sébastian Dieguez 2023

Vous pouvez retrouvez ce livre ici : https://www.humensciences.com/livre/La-force-de-nos-bugs/132

Sylvain Gammacurta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *